travailler à vancouver island pvt canada travailler au canada expérience de travail à l'étranger victoria à vancouver island

Road Trip de Laurie -Part 1 : Travailler au Canada

Les premières expériences de travail seul à l’étranger sont souvent les plus marquantes. Pour Laurie, ce fût un PVT au Canada qui lui ouvrit la route pour ensuite descendre vers l’Amérique Centrale. Elle nous raconte ici son aventure, avec sa première étape : Le Canada et l’île de Vancouver, avant de partir vers le Sud…mais ça, c’est une autre histoire à suivre 🙂

1 – Tout d’abord, peux tu rapidement te présenter ?
Je m’appelle Laurie. Je viens de Savoie et j’ai toujours aimé voyagé. C’est donc avec évidence que j’ai décidé d’aller voir comment se passe la vie en dehors de la France. J’ai travaillé au Canada, au Guatemala ainsi qu’au Costa Rica jusque maintenant.

2 – Quelle était ta destination ?
Je suis partie pour un Road Trip à travers le continent Américain, du Canada au Nord, jusque Ushuaia tout au Sud. Ma première destination pour travailler a été le Canada. Plus précisément la Colombie britannique sur la côte pacifique. Après y avoir voyagé j’ai décidé de m’installer pour travailler quelque temps à Victoria sur Vancouver Island.

3 – Pourquoi cette destination de départ ?
Si nous parlons de tous les endroits où j’ai travaillé je pense qu’il est important d’expliquer mon projet de voyage. Je me suis donc mise en tête de partir du Canada pour aller jusqu’au bout de l’Amérique du Sud (Ushuaia, terre de feu). Le tout en van, et en travaillant sur la route afin de financer mon trajet. Car ne roulant pas sur l’or j’ai dû adapter mon mode de voyage en pensant à un quotidien intelligent pour financer mes dépenses sur la route.

Pour le Canada j’avais demandé un PVT sur le site pvtiste.fr que j’ai obtenu aux derniers quotas…Arrivée sur place, J’ai commencé à voyager dans les rocheuses canadiennes et un peu partout en British Columbia avant d’avoir un coup de cœur pour Vancouver island. J’ai décidé de m’y installer pour travailler quelques mois avant de reprendre la route. C’est une île magnifique, Les gens sont très accueillants et l’ambiance générale y est assez « hippie ».

expérience de travail au canada vancouver island pvt par valise volante par nasei

expérience de travail au canada vancouver island pvt par valise volante par nasei

4 – Combien de temps tu as passé sur place ?
J’ai d’abord vadrouillé sur l’île pendant une dizaine de jours avant de décider de m’y installer pendant 3 mois. Puis j’y suis retournée, de nouveau pour travailler, après le début de mon road trip car j’avais besoin de renflouer les caisses avant de reprendre mon voyage ! La deuxième fois j’y suis restée pendant 5 mois.

5 – Quelles difficultés as-tu rencontré dans tes recherches d’emploi ?
Travailler au Canada sans Visa est très difficile et vraiment pas conseillé. J’avais obtenu mon PVT quelques mois plus tôt donc j’avais le droit de travailler sur le territoire canadien pendant 12 mois.
Après avoir activé mon visa, j’ai démarché en faisant du porte à porte avec des CV sous le bras et mon plus beau sourire. J’ai aussi cherché sur les annonces sur les sites kijiji.ca et craiglist (l’équivalent du « le bon coin » d’Amérique du Nord). J’ai décroché plusieurs entretiens au bout de deux semaines. Le fait que je ne parlais pas bien anglais a un peu freiné les employeurs au début mais ils m’ont laissé une chance en me laissant faire un essai. Et les essais s’étant bien passés, j’ai décroché rapidement plusieurs boulots.

L’avantage du canada, c’est que les gens fonctionnent beaucoup au mérite. Si tu prouves que tu es motivée, et que tu as vraiment envie d’apprendre, on te laisse une chance même si tu as des difficultés avec la langue ou pas l’expérience nécessaire à la base.

6 – Quels jobs as-tu fais au Canada ?
J’ai travaillé dans plusieurs restaurants, ainsi qu’à la production dans une boulangerie. J’ai un peu été un cliché quand j’y pense : en bonne française j’ai été boulangère et serveuse dans des restaurants français !

J’ai distribué plusieurs CV avant de me retrouver à travailler dans un restaurant français « Ça va Bistro« , un club privé qui possède un restaurant-bar et organise des banquets privé (« the Union Club of BC »), et à la production d’une boulangerie « Origin gluten free bakery« . Je trouve important de les citer car ils ont joué un grand rôle dans le début de cette aventure. Ils m’ont fait confiance et ont cru en mes capacités dès le départ.

Je suis restée 5 mois à la production de la boulangerie et ça été une expérience vraiment enrichissante. J’ai toujours beaucoup aimé la pâtisserie, mais je ne l’avais jamais fait en mode professionnel.

expérience de travail au canada vancouver island pvt par valise volante par nasei

J’ai vraiment travaillé dur car, ne savant pas si mon visa pouvais être reconduit, j’avais un temps limité pour mettre un maximum d’argent de côté pour la descente vers le Sud : le matin de 5h à 13h30 dans la boulangerie pour préparer des pâtisseries et du pain…puis le soir à l’Union club de 17h à 22h. Chaque dimanche pour ma journée de congé, j’allais travailler pour le Brunch au restaurant français en extra. A côté de tout ce programme, je travaillais sur mon anglais afin de progresser plus vite. Ça n’a pas été évident mais j’ai pris ça comme un challenge. Une manière de mériter le voyage qui m’attendait par la suite.


7 – Quels ont été les points positifs de cette expérience ?

La mentalité canadienne est incroyable, les gens sont tous accueillants et amicaux ! Mes collègues m’ont fait me sentir dans l’équipe dès le premier jour. Je n’ai jamais été mise à l’écart. On m’a même donné un poste où j’avais à parler beaucoup avec les clients dans le but de m’aider dans mon apprentissage de l’anglais Apprendre l’anglais n’a jamais été aussi plaisant ! J’ai appris plus en quelques mois qu’en des années sur les bancs de l’école. Comme quoi la meilleure école est définitivement celle de la vie 🙂

Dans quelle boite en France donne t’on un poste en contact avec les clients à un étranger qui parle à peine la langue en lui disant « Je crois en toi, tu vas y arriver j’en suis sûre »  ?!

Le voyage a commencé à ce moment-là finalement : Découvrir d’autres mentalités, métiers et mode de travail fait partie de l’univers du voyage.

Aussi, sur Vancouver Island, je me sentais « Chez moi ». J’ai eu du mal à en partir…et je compte y retourner quand j’aurais achevé mes péripéties à travers me monde ! (En soit, ce n’est pas demain la veille, mais ça me trotte toujours dans un coin de ma tête). C’est le paradis sur terre : des plages infinies, de la Rainforest, des montagnes sublimes, des lacs et sources d’eau pure…et des sources d’eau chaudes aussi. En bref, en moins de 4h de route il est possible d’aller voir l’océan, se perdre sur une île, se baigner dans un lac, faire de la randonnée, du camping sauvage, de la spéléologie ou du surf ! Et tant d’autres choses encore !

8 – Les points négatifs ?
A part un peu de stress au départ lorsque j’avais commencé à démarcher… je ne vois honnêtement aucun point négatif. Et encore ce n’est pas vraiment un point négatif,  je pense qu’il est normal d’avoir un peu l’appréhension des premiers entretiens d’embauches dans une autre langue que notre langue natale. Cette appréhension vous fera vous sentir davantage fier de vous après coup, quand vous aurez passé l’entretien avec succès !

9 – Qu’as tu retenu du pays où tu as vécu ?
Travailler avec un autre système que le système français m’a permis d’expérimenter d’autres fonctionnement. J’ai vraiment pris plaisir à travailler dans toutes les entreprises où j’ai été au Canada. Et puis travailler n’était pas un fardeau, davantage un jeu avec le challenge de la langue.

pain laurie travail à vancouver pvt boulangerie bakery par valise volante par nasei

 10 – As-tu des conseils, bons plans à donner à ceux qui voudraient tenter l’expérience ?
Lancez vous ! C’est une expérience vraiment enrichissante que de travailler à l’étranger !!

Découvrez la seconde partie de l’aventure de Laurie Le 8 Août , cette fois-ci elle nous emmènera Du Guatemala jusqu’au Costa Rica !

 

Retrouvez les aventures de Laurie sur son blog « Gavroche and Backpack » et sur sa page Facebook.  Et suivez ses photos de voyage la page facebook  de Valise Volante !

4 réflexions sur “Road Trip de Laurie -Part 1 : Travailler au Canada

  1. GRATTIER dit :

    Bonjour Laurie,

    je viens de lire ton récit, j’adore ! Merci beaucoup pour ton partage d’expérience.
    Je viens d’avoir mon PVT, je pars pour le Canada en avril (2017), j’hésitais entre Victoria et Calgary mais après ton témoignage, je me suis décidée ! Merci à toi !
    Si tu as un peu de temps, j’aimerai bien discuter avec toi, notamment pour savoir comment tu t’es loger ?

    Pauline GRATTIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *