pvt nouvelle zélande par nasei valise volante source google image

PVT Nouvelle Zélande : -1 mois

 Un mois avant le départ !

C’est parti pour la dernière ligne droite ! Je termine mon dernier mois de travail, la tête dans les cartons, l’appartement vidé de la moitié de ses meubles, je ne réalise toujours pas que je pars bientôt pour un an en WHV (ou Permis vacances travail) en Nouvelle Zélande !

J’avais déjà rédigé un premier article 3 mois avant le départ pour expliquer mes différentes démarches et les étapes d’organisation pour mon PVT. Nous avons déjà notre visa, nos billets d’avion et notre assurance spéciale PVT.


map nouvelle zélande

– Alors, où j’en suis à un mois du départ ? –

Le dernier mois, ce sont toutes les fioritures obligatoires par lesquelles tu dois passer avant de pouvoir quitter la France l’esprit tranquille. La plupart des démarches me permettant d’arriver sereinement en Nouvelle-Zélande étant déjà bouclées, il me reste le plus pénible : la paperasse de notre bien aimée administration Française.

.

– Quitter son travail et geler ses droits au pôle emploi –

logo pole emploi

Je n’ai pas de difficultés en ce qui concerne mon emploi puisque je suis en CDD jusque fin Septembre (et je pars début Octobre). A la fin de mon contrat il me suffira juste de me réinscrire au pole emploi, et une fois mon adhésion validée, je contacte mon agence pour faire geler mes droits.
Alex, qui est en CDI s’est arrangé avec son boss pour négocier son départ et obtenir une rupture conventionnelle. C’était à prévoir 3 mois à l’avance afin de préparer le terrain et mettre en condition son employeur afin qu’il puisse organiser une nouvelle embauche et calculer ses frais. C’est important d’être réglo avec son employeur, que ce soit en CDI ou en CDD (si vous cassez votre contrat avant la fin du CDD), ça serait dommage d’avoir des soucis juridiques alors qu’on est à l’autre bout du monde.

Pourquoi geler ses droits ?

C’est vrai qu’une fois inscrit au pôle-emploi, si vous avez travaillé l’année précédente, vous touchez des aides. Cependant c’est illégal de toucher ces aides si vous ne résidez plus sur le sol français. Certains prennent le risque malgré tout, mais perso je ne vais pas jouer à ce petit jeu là. Le pole-emploi a déjà une qualité de service mauvaise de base (c’est du vécu), alors je ne vais pas jouer à la roulette russe avec eux une fois en Nouvelle-Zélande.
Bref, l’intérêt de geler ses droits, c’est qu’en revenant en France il vous suffira de les réactiver. Et hop, on retouche le RSA, qui malgré tout est bien utile surtout quand tu reviens sans travail et sans logement.
>> Ici Comment geler ses droits.

.

-Le Permis de conduire international –

Je n’ai également pas abordé le permis de conduire international dans le précédent article. Ce permis permet au demandeur d’obtenir un justificatif pour conduire à l’étranger sur une durée de 3 ans sans avoir à passer un permis local. Très important, surtout si vous comptez louer une voiture ou acheter un véhicule pour explorer le pays.

permis de conduire international

Les démarches sont simples : copie du permis de conduire + copie d’un document d’identité (carte ID ou visa) + le formulaire de demande. Pour obtenir le permis, le plus simple reste encore d’imprimer le formulaire, de le remplir et de renvoyer votre demande par courrier (avec les pièces justificatives) à votre préfecture. Dans un délai d’une semaine vous recevrez le permis de conduire international ! Pour ma part, je me suis déplacée à ma préfecture pour déposer les documents, ce qui est tout aussi rapide.

.

– les résiliations –

Dans notre vie quotidienne, nous avons mille abonnements qui, une fois activés, sont débités de nos comptes chaque mois. Internet, téléphone, mutuelle, télépéage, assurance logement, assurance voiture…tout ça je n’en aurais pas besoin une fois partie !
La plupart de ces démarches se font sous 10 jours : téléphone, assurances, mutuelle, internet. Il suffit d’envoyer un courrier en recommandé avec un justificatif prouvant que vous partez travailler à l’étranger. Pour ma part, j’utilise une copie de mon PVT. J’ai bon espoir que la plupart des personnes consultant ces documents ne prendront pas le temps de lire en détail le PVT (3 pages en Anglais tout de même) et ne réaliseront pas qu’en fait je n’ai pas de travail sur place.

Le télépéage (pour les rares personnes qui pourraient avoir un abonnement) c’est une autre paire de manches. Il faut se rendre à un point d’accueil télépéage (aux entrées d’autoroute) pour rendre son badge et annuler son abonnement. Cette démarche-là, nous le ferons au dernier moment, lorsque nous déménageront. Un petit détour par le point d’accueil vite fait bien fait et l’abonnement sera stoppé.

.

– Le déménagement –

La partie la plus sportive ! Avant de déménager il y a  plusieurs questions à se poser :

cartons déménagement pvt

Est-ce que je quitte définitivement mon appartement ?
En principe, la sous-location est interdite. Cependant c’est une pratique de plus en plus répandue et qui peut vous permettre de garder votre chez vous tant aimé et de le retrouver au retour. Moi je ne garde pas mon appartement, même si je l’adore, je n’aime pas la région. Les déménagements ne me dérangent pas. Il faut voir qu’à notre retour en France (si nous revenons un jour !), nous n’aurons pas de limite géographique pour trouver un travail et ainsi il sera plus facile de s’installer où nous en avons envie.

Est-ce que je peux faire garder mes meubles par quelqu’un ou je dois prendre un garde meuble ?
Tout dépend si vous avez une famille sympa avec un grand garage ou un grand grenier. Le garde meuble, ça reste très cher, surtout si vous avez beaucoup de meubles ou des meubles encombrants.

Je fais quoi de ma voiture ?
Il n’y a clairement que deux options possibles : la revendre, ou la garder. En la gardant il est possible de la louer, de la prêter à un ami (de confiance !), ou la stocker chez de la famille (encore une fois si ils ont un grand garage). A penser également que si vous gardez votre voiture, il faudra avertir l’assurance que vous ne la conduirez pas le temps de votre voyage. Il existe des assurances qui proposent des offres spéciales pour ce genre de situation, toutes ne le font pas. C’est important de vous renseigner à l’avance afin de ne pas avoir à payer plein pot l’assurance d’une voiture dont vous n’allez pas vous servir.

Je veux revendre mes meubles :
J’ai quelques meubles de récup’ dont je n’ai plus besoin et qui sont trop gros pour être rangés dans un garage (bureau, lit, canapé d’appoint…). Un petit lot d’annonces sur leboncoin à pas cher et ça part comme des petits pains J Et si ça ne part pas, les invendus iront en dépôt-vente, on y gagne moins mais c’est débarrassé !

.

– Le Check-up du médecin –

Pour des séjours de longue durée, je prends toujours soins de faire un check-up chez mon médecin traitant. Déjà pour voir si je suis toujours en aussi bonne forme et toujours aussi parfaitement saine, et aussi pour vérifier que je n’ai rien oublié à emporter pour me soigner.

Je prévois toujours un petit tas de « painkiller » (du paracétamol quoi) et quelques autres médicaments de base en cas de méchant coup de froid. Après, sur place il y a bien des médecins et des pharmacies pour nous soigner, donc pas non plus besoin de se barder de médocs qu’on n’utilisera pas. Au passage je fais vérifier mes vaccins. Si ils ne sont pas à jour, il me reste un mois pour les faire. Aussi, si vous faites une escale ou un voyage hors pays du PVT, pour certains pays d’Asie il est nécessaire de se faire vacciner. On a de la chance, la Nouvelle-Zélande ne demande aucun vaccin spécial 😀

La contraception : ça reste un élément super important d’un voyage, seul ou en couple. Je dirai même que c’est d’autant plus important quand on est seul qu’on ne connait pas son partenaire. Il y a plusieurs solutions : capotes, pilules, stérilet…Pour les femmes, le stérilet reste le moyen le plus pratique, car pas besoin de s’embêter à traîner des boites de pilules. Ayant déjà vécu à l’étranger en prenant pour 1 an de pilule, je reste sur ce même système pour le PVT. Je prends juste soins de préciser à mon médecin que je pars 1 an à l’étranger, afin qu’on puisse me distribuer exceptionnellement les 4 boites en une seule fois à la pharmacie.

.

 – Faire une demande de pré-ouverture de compte en banque en NZ –

logo anz

Oui c’est apparemment possible de faire ouvrir un compte en banque en Nouvelle-Zélande avant même d’y arriver. Je l’ai découvert en lisant la bible du PVTiste, sur le forum PVTistes.net. C’est un système qui allège considérablement les démarches administratives sur place pour obtenir le numéro IRD (équivalent de notre numéro de sécurité sociale en France). Les critères pour l’IRD sont assez complexes : avoir une adresse NZ et un compte en banque, sauf que les banques ne t’ouvrent pas de compte si tu n’as pas de logement mais que sans compte en banque tu ne peux pas payer pour un logement à toi…c’est le serpent qui se mord la queue. La solution idéale, c’est de pré-ouvrir un compte depuis la France !

C’est un service proposé par la banque ANZ aux futurs arrivants PVTistes. En bref, il faut envoyer une demande par mail à la banque Néo-Zélandaise et fournir toutes les pièces justificatives pour l’ouverture du compte (dont un justificatif de votre adresse FRANÇAISE). Une fois arrivés sur le sol Néo-Zélandais, il suffit de se présenter dans l’agence ANZ la plus proche équipé de son plus beau sourire et de ses justificatifs (original d’adresse Française, et au cas ou une attestation de votre hébergement en NZ, pièce d’identité) et hop, le compte est activé et la banque vous fourni un carte bancaire. Au passage il faut fournir un montant minimum à la banque afin d’alimenter son compte.
En fait je n’ai pas encore tous les détails concernant cette démarche car je la débute tout juste. La réception de la CB en agence met une dizaine de jours, donc je pense faire ma demande seulement 15 jours avant de partir.

Enfin…

backpack NZ

Il ne me reste plus qu’à m’équiper pour avoir un backpack parfaitement organisé et avec tous les équipements adéquats. Le côté matériel c’est aussi important, surtout pour se sentir en sécurité et avoir toutes ses petites affaires avec soi. Parce que bon, en soit nous ne partons pas dans le désert pour 6 ans, la Nouvelle Zélande reste un pays civilisé avec toutes les commodités équivalentes à celles que nous avons en France ! Rien n’est vraiment perdu ! C’est le côté rassurant de nos objets personnels qui nous importe finalement.

Je dédierai un article spécial pour ma valise de PVTiste prochainement, avec le détail de tous ces petits équipements bien sympas qui nous facilitent la vie en voyage.


En bref, un mois avant le PVT :

  • Entamer les démarches pour quitter son travail et geler ses droits au pôle-emploi avant le départ.
  • Faire la demande de permis de conduire international à la préfecture.
  • Résilier ses abonnements 10 jours avant le départ : internet, téléphone, assurances, mutuelle.
  • Prendre rendez-vous chez le médecin pour mettre à jour ses vaccins, faire un petit stock de médicaments et de pilules (pour celles qui n’ont pas d’autres options).
  • 15 jours avant le départ : Se rendre sur le site ANZ.com pour pré-ouvrir son compte en banque Néo-Zélandais.

Prêts ? Oui…presque ! La dernière chose qui nous manque, c’est de sortir de notre quotidien pour ENFIN vraiment réaliser que ça y est, nous partons.


>> lire l’article précédent « PVT Nouvelle Zélande – 3 mois »


POUR SUIVRE NOS FUTURES AVENTURES EN NOUVELLE-ZÉLANDE, VOIR NOS PHOTOS ET LIRE NOS PREMIÈRES IMPRESSIONS, RETROUVEZ NOUS SUR FACEBOOK, TWITTER ET INSTAGRAM 🙂

4 réflexions sur “PVT Nouvelle Zélande : -1 mois

  1. Aurore Meow dit :

    Article très clair et complet 🙂
    Je pars en Janvier pour 1 an en NZ aussi ! Mais je me prends bien à l’avance pour les démarches. Grâce à toi, je me suis rendue compte que je n’avais pas pensé à la pré-ouverture du compte en banque 😉 Merci donc ! Je t’ajoute dans les favoris pour avoir d’autres conseils bien pensés 😉
    Aurore

    • Nasei dit :

      Eh bien de rien Aurore ^.^ C’est le but principal de cet article, aider à s’organiser avant un PVT (et oh que c’est pas toujours facile >_<). Bon voyage pour le début d'année alors 😉

  2. Louise dit :

    Hello!
    Alors je pars dans moins d’une semaine en Malaisie pour deux semaines puis j’enchaine avec la Nouvelle-Zélande donc j’ai déjà commencé pas mal d démarche. Et ton site est très aidant et clair pour ceux qui doivent se préparer. Je me permets de rajouter qu’il me semble important d’accomplir notre devoir de citoyen même si l’on est à l’autre bout de la planète. Je m’explique: des élections vont avoir lieu pendant notre année en tant que PVT mais il sera impossible pour nous de voter. Alors je vous conseille d’aller faire une procuration. C’est super simple et rapide: il suffit de télécharger un fichier sur internet, de le remplir et d’amener ça au commissariat de votre commune avec une pièce d’identité et HOP! Votre voix sera entendue!
    Voilà, je n’ai trouvé ça dans aucune check-list d’avant départ alors que je trouve ça assez important.
    Bon courage pour les dernières démarches et bonne préparation 😉

    • Nasei dit :

      C’est vrai Louise tu as raison 🙂 C’est important de ne pas oublier de voter pour les élections présidentielles ! Je ne l’ai pas abordé car personnellement je ne compte pas voter cette année. Cependant ça reste super simple de préparer une procuration avant votre départ pour le PVT. Je l’ai fait pour les précédentes élections car je vivais à l’étranger, et c’est vrai que c’est un système très pratique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *