expérience de stage erasmus au portugal par jenny valise volante par nasei

Le grand tour de Jenny : 1/3 – Le Portugal

Je ne finirai jamais de me lasser de ces tranches de vies incroyables, de ces parcours hors frontières, de ces aventures folles que vivent les globe-trotteurs ! Mais comment font-ils ? Quelle est la raison qui les pousse à partir ? Peut-être que Jenny répondra à ces questions en nous racontant son histoire : Portugal, Brésil, Canada, Australie, ne sont que quelques pays qu’elle a traversé et vécu ! Commençons par son Erasmus au Portugal !


1 – Tout d’abord, peux tu te présenter ? Quelle était ta destination ?
Je m’appelle Jenny, j’ai 31 ans, je suis née dans le sud-ouest de la France (Auch), où je suis restée jusqu’à mes 8 ans, puis j’ai majoritairement grandi à Angers où j’ai fait mes études de pharmacie. Mon premier grand départ, celui qui a tout changé dans ma vie, ça a été pour le Portugal, dans le cadre d’un stage Erasmus à Coimbra.

 

expérience de stage erasmus au portugal par jenny valise volante par nasei

 2 – Qu’est ce qui t’a donné l’envie de partir là bas ?
En fait, je n’avais pas vraiment prévu de partir au Portugal… J’avais à l’époque de graves problèmes de santé qui faisaient que je n’étais pas vraiment disposée à m’éloigner de chez moi. Puis j’ai décidé de mettre un gros coup de pied dans ma vie en partant quand-même. Dans le cadre de mes études, on avait la possibilité de partir pour des stages de 3 mois dans une sélection de pays. Seule l’Espagne, pays de mes racines, m’intéressait. Sauf que j’ai été trop lente à me décider et la place était prise quand j’ai voulu m’inscrire pour cette destination. Du coup, j’ai pris ce qu’il restait, au départ Turquie, mais comprenant que ce choix inquiétait mes parents (étant donné que je n’étais JAMAIS partie de chez moi encore), j’ai changé pour l’ultime destination, Portugal.

 

3 – Combien de temps y es-tu resté(e) ?
Juste 3 mois. Ça me semblait une éternité avant de partir, et c’était bien trop court avec le recul !

4 – Quel était ton stage ?
Il s’agit d’un stage lié à mes études, sur la stabilité des produits cosmétiques en cours d’utilisation. Donc je travaillais avec le laboratoire de bactériologie de la faculté de pharmacie de Coimbra.

5 – Comment l’as-tu obtenu ?
Juste en m’inscrivant auprès de ma faculté. Puisqu’il s’agissait d’un échange, c’était facilité

expérience de stage erasmus au portugal par jenny valise volante par nasei

6 – Comment t’es-tu logé(e) sur place ?
Au tout début, je suis allée dans une résidence universitaire que j’avais trouvée à distance et qui coutait vraiment rien. Étant donné que j’ai fait ce stage de mai à août, donc la période creuse pour l’université, c’était très facile d’avoir de la place, et la résidence était même plutôt vide. Seuls des brésiliens et italiens peuplaient quelques unes des chambres de la résidence en question.

Sauf qu’après une agression dont j’ai été victime près de la résidence, j’ai pris peur et ai préféré déménager. Grâce à une de mes tantes portugaises qui a fait jouer le réseau de ses parents, j’ai trouvé en une journée une fantastique colocation aux abords de la ville, dans un bel appartement que je partageais avec 3 opticiennes portugaises.

7 – Quelles sont les différences de culture qui t’ont le plus marqué(é) ?
Professionnellement, je ne m’en suis pas rendu compte au cours de cette expérience. Ce n’est que plus tard, quand je suis venue m’installer au Portugal en 2013, que j’ai pu observer cela. Toutefois, une chose qui m’avait déjà frappée, c’est que les portugais étaient de réels travailleurs, ils faisaient vraiment beaucoup d’heures sans jamais se plaindre… Ça changeait de la France !
Personnellement, moi qui avais du mal à tisser des liens en France pour diverses raisons, je n’avais alors aucun mal là-bas.

8 – Quels sont tes meilleurs souvenirs ?
– Ma rencontre avec Emilie, une franco-portugaise qui a fait de cette expérience ce qu’elle a été et qui a joué un rôle très important dans ce que ma vie est devenue. Sans elle, il est probable que je sois repartie du Portugal au bout de 10 jours (ça a été très dur les premiers jours, car c’était la première fois que j’étais livrée à moi-même). Mais au lieu de cela, je suis restée, et j’ai tellement appris à ses côtés. Elle m’a permit de me sentir bien et de m’intégrer plus facilement du coup…
– Ma rencontre avec des brésiliens. C’est con à dire mais je n’avais jamais rencontré de brésiliens avant ; pour moi, le Brésil était si loin, si inaccessible…..

9 – Les moins bons ?
La confrontation à la réalité. J’ai voulu partir, tout le monde s’attendait  à ce que je change d’avis à la dernière minute compte tenu de mes soucis de santé de l’époque… Mais nan, j’y suis réellement allée, toute seule avec mon courage… Sauf qu’arrivée sur place, il a fallu que je me débrouille seule, moi qui n’avais jamais eu à faire ça, et j’étais seule face à moi-même, face à mes problèmes qui n’étaient pas réglés…
– L’agression que j’ai subie. Ça aurait pu arriver n’importe où mais ça m’a bien traumatisée…

expérience de stage erasmus au portugal par jenny valise volante par nasei

10 – Qu’est ce que cette expérience t’as apporté ?
Un regard nouveau sur le monde, une ouverture d’esprit, et une envie de ne plus jamais m’arrêter de découvrir notre planète. Mais surtout, ça a été un pas énorme dans la guérison de la maladie qui me rongeait à l’époque.

Ton message aux lecteurs : As tu des conseils, bons plans, lieux incontournables à donner à ceux qui voudraient tenter l’expérience ?
Le Portugal est un pays qui regorge de trésors à découvrir, admirer, savourer. Il offre de tout pour tous les goûts : de la montagne, de la mer, de la campagne, des villes, du calme, de la foule, du beau temps, de la fraîcheur, de la chaleur… La liste de tout ce qu’il y a à voir est très longue, et j’ai d’ailleurs monté un blog uniquement dédié au Portugal pour en lister une partie.
Les portugais apprécient qu’on soit curieux de leur pays, et ils sont fiers de pouvoir nous faire découvrir les plus beaux recoins de celui-ci. Ils parlent français pour beaucoup d’entre eux mais ils apprécient que nous sachions parler quelques mots de politesse dans leur langue dès le départ. C’est une forme de respect, et un effort qui leur fera toujours plaisir (et c’est valable pour tous les pays, selon moi).


Retrouvez le voyage de Jenny sur son blog My Globe Story, sa page facebook, son compte Instagram et même sa page Youtube ! Jenny tient également un blog uniquement dédié au Portugal.


Jenny poursuit son voyage vers le Brésil dans notre prochain épisode !

Plus de news et de témoignages de voyageurs SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !

Une réflexion sur “Le grand tour de Jenny : 1/3 – Le Portugal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *