volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante5

PVT NZ – L’inoubliable 1er volontariat

Après avoir déjà travaillé 6 mois en Nouvelle-Zélande, j’ai voulu tenter l’expérience du volontariat. Toute première expérience pour moi, dans le cadre idyllique de la Golden Bay sur l’île du Sud.


iconeavionvalisevolanteparnasei Destination : Nouvelle-Zélande, île du Sudiconevoyageurvalisevolanteparnasei ConditionsPVT de 12 mois
iconenuagevalisevolanteparnasei Période : Juin (hiver) / iconemontrevalisevolanteparnasei Durée : 2,5 semaines

.

Reprenons le parcours depuis le début…

Je suis en Nouvelle-Zélande avec mon compagnon Alex, pour un PVT de 12 mois (en savoir plus ici), dont l’objectif était de travailler 6 mois puis de barouder les 6 mois suivants en Campervan. Dans l’action, nous nous sommes vite rendus compte que l’argent gagné pendant les 6 premiers mois ne pourraient pas combler tous nos besoins sur les 6 mois suivants. L’idée est vite venue de prendre un break dans notre road trip pour faire un volontariat et ainsi ralentir le rythme de nos dépenses. C’est ainsi que nous avons choisi 2 semaines de volontariat dans la zone Nord de l’île du Sud, plus précisément à proximité du parc de l’Abel Tasman (l’un des plus fréquenté de Nouvelle-Zélande).

volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante7

Comment obtenir un volontariat en Nouvelle-Zélande ?

Déjà que trouver du travail avec facile, alors imaginez pour du volontariat ! Il y a de nombreuses offres un peu partout en ligne (entre autres sur le site backpackerboard), et sur les sites spécialisés comme Workaway et HelpX. C’est justement avec HelpX que j’aurai trouvé le mien. Pourquoi avoir choisi HelpX plutôt qu’un autre ? En fait, j’ai commencé par faire une recherche sur plusieurs sites histoire de voir quelle offre pouvait m’intéresser. C’est en tombant sur l’offre de Lawrence sur HelpX que nous avons décidé avec Alex de nous inscrire sur le site et d’envoyer notre candidature.
En comparant HelpX et Workaway, il nous a semblé aussi bien plus intéressant de prendre le premier. Seulement 19€ pour 2 ans d’accès au site pour un couple, alors que pour Workaway c’est presque le double (36€) et seulement valable un an.

volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante1

.

Comment s’est déroulé le volontariat ?

Après deux rapides coups de fils à Lawrence, nous voilà partis pour la splendide Wainui Bay et son site d’hébergements insolites : Golden Bay Hideaway.
Lawrence est un quarantenaire solide, ex-hippy ayant fait le tour du monde, et ayant ramené de ses valises son concept de maisons auto-suffisantes. Le site est situé sur une colline, composée de 4 maisons insolites et écologiques et d’un grand campsite réservé aux employés saisonniers. Deux maisons sont auto-suffisantes et mises en place avec ce fameux concept d’isolation totale, l’une est un house-truck (sorte de Tiny-House montée sur camion), et la dernière est une maison écologique au concept un peu moins poussé que les deux premières.
Notre volontariat s’est déroulé en pleine saison d’hiver (fin Juin), les tâches consistaient donc majoritairement à aider à l’entretien du site et à couper du bois. En fait, le coupage de bois fût notre tâche principale sur toute la durée du volontariat. Sur 15 jours de séjour sur place, nous n’avons travaillé que 7 jours. Lawrence était très cool sur les jours de repos et a vite compris que notre travail était très fatiguant physiquement !
Je ne m’étale pas sur notre travail, puisqu’il n’y a pas grand choses à dire dessus : Nous coupions le bois avec une grosse scie circulaire, puis nous le stockions.

volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante3 volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante2

.

Les avantages fournis

Le volontariat, c’est avant tout un échange. Que ce soit un échange avec nos hôtes, ou un échange de services. En plus d’avoir fait une superbe rencontre avec Lawrence et sa famille, nous avons vécu dans l’hébergement le plus confortable que nous n’ayons jamais eu en Nouvelle-Zélande.
Au cours de ces 15 jours de travail, Lawrence nous aura permit successivement de dormir dans 3 de ses 4 hébergements touristiques. Ainsi nous avons pu vivre dans deux maisons auto-suffisante et son House-truck. Dans chacun des hébergement la baignoire se trouvait sur la terrasse extérieure…et toujours avec une incroyable vue sur la baie de Wainui (lever et coucher de soleil compris <3). Sachant qu’une nuit dans ces hébergements coûte en moyenne $200, je pense que nous avons été plus que gagnants à nous faire héberger gratuitement sur le site.
Enfin, la nourriture était comprise. Ce n’est pas toujours le cas dans les volontariats, ici Lawrence nous aura même laissé sa carte bancaire (avec le code…) pour faire nos courses pour la semaine. La seule exigence : lui faire à manger une fois par jour. Pour nous qui étions si heureux de faire ce volontariat, cuisiner un repas par jour à notre hôte n’était rien comparé à tout ce qui nous était fourni.

volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante16

.

La rencontre avec notre hôte

La vie avec Lawrence fût en dents de scie. Il faut dire que ce n’est pas évident de débarquer dans une structure où le bonhomme gère tout tout seul, et où tu dois te plier à ses exigences comme un employeur. Nous avons subit ses jours de stress, comme nous avons partagé ses bons jours. Nous faisions beaucoup d’efforts pour cuisiner des plats copieux que nous pourrions partager avec notre hôte et profiter de ces moments pour en apprendre plus sur sa vie. Un homme qui a fait le tour du monde, champion de moto cross, passionné de culture allemande et capable de tout avec ses mains, forcément il y a de quoi être curieux ! Il a mit du temps à s’ouvrir, à nous parler de sa vie et de sa façon de voir les choses. C’est autour d’un petit déjeuner (qui aura duré 3 heures) qu’il se sera confié. Comment il est passé d’éleveur de poulets à faire un tour du monde, puis à fumer du Saumon avant de créer sa première maison auto-suffisante. Devenu bouddhiste au cours de ses voyages, il s’est ouvert au monde et à adopter une incroyable philosophie de vie : très ouvert sur les autres et aux choix que chacun peut faire.
Alors malgré ses airs bourrus, notre hôte nous aura apporté une nouvelle vision de la Nouvelle-Zélande : celle de quelqu’un qui connaît les eus des autres pays et qui regarde le sien avec beaucoup de recul.

volontariatnovuellezélandepvtvalisevolante14

.

Tout ce que ce premier volontariat m’a apporté

La résultante c’est que : j’ai envie de refaire du volontariat à l’étranger ! Déjà parce que j’ai adoré pouvoir travailler dans le cadre exceptionnel du site de Wainui Bay, et aussi parce que j’y ai rencontré une personne spéciale avec un mode de vie très loin du mien.
J’ai ajouté Golden Bay à la liste de mes endroits favoris en Nouvelle-Zélande, juste après les Fiordland où nous aurons vécu pendant 6 mois. Ce n’est pas dit que je referai du volontariat en Nouvelle-Zélande avant mon départ (malgré le fait que beaucoup de PVTistes choisissent cette option), mais il est déjà prévu d’en faire un au Japon avant l’année prochaine.
Le volontariat m’aura apporté une superbe rencontre, une expérience de vie que je n’aurais pas pu m’offrir dans d’autres circonstances, et l’envie irrésistible de recommencer l’expérience 🙂


Lawrence prend toute l’année des volontaires, alors n’hésitez pas à le contacter si vous êtes dans les environs de l’Abel Tasman.

Plus de news et d’aventures en Nouvelle-Zélande SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !