campervannouvellezelandevalisevolante2

Les 10 commandements du voyageur en Campervan

Apprendre à vivre en van aménagé ce n’est pas de tout repos. Les habitudes sont carrément différentes de notre vie quotidienne dans notre confortable appartement Français. Nous nous sommes listés un top 10 des commandements à suivre pour survivre en Campervan en Nouvelle-Zélande !


1 – Avec les toilettes publiques tu deviendras ami –

C’est une grande quête journalière qui nous incombe à tous, nous les voyageurs en Van : la recherche de toilettes. Parfois elles seront reluisantes de propreté, sentant bon le spray à la lavande ou au citron. Ce sont généralement les toilettes publiques qu’on retrouve dans les musées ou les offices de Tourisme. Dans cette situation, c’est souvent dans celles-ci qu’on « passe le plus de temps » (en plus dans les musées y’a la wi-fi !). En comparaison, il faut dire que les toilettes de camping ou de chantier ne font pas rêver. D’autant qu’en Nouvelle-Zélande les « long drop toilet » (ou toilettes sèches) sont monnaie courante. On se bouche le nez, ferme les yeux, et la durée moyenne de temps passée à l’intérieur ne dépasse pas les 30 secondes !

campervannouvellezelandevalisevolante5

2 – Tous les 3 jours tu te doucheras –

Oubliez la douche chaude tous les matins, celle qui réveille le corps et l’esprit. Dans un Van, le corps et l’esprit se réveillent au mieux à coup de lingettes humides. Par chance, les campings payants proposent des douches ! Le rêve est d’avoir une grande douche illimitée à pression forte et avec assez d’espace pour poser ses petites affaires. Mais il ne faut pas trop rêver ! La plupart des campings à prix moyen proposent des douches PAYANTES à durée LIMITEE. Le grand stress est au moment où l’eau chaude se coupe et que seule l’eau froide continue à se déverser sur votre corps encore plein de mousse. BrrrRrrR ! Autant dire qu’il est bon d’avoir un timer sur son téléphone ou une montre aquasplash !

3 – Les lieux de camping gratuits tu apprécieras –

Les campings gratuits c’est assez rare en Nouvelle-Zélande. Et quant on a la chance d’en trouver un, il ne faut pas trainer pour avoir une place. Particulièrement en haute saison, les touristes se bousculent pour obtenir leur coin de parking pour la nuit. Ces campings sont généralement des petits espaces mis gracieusement à la disposition des voyageurs par de petites communes, et on leur dit merci ! Le vice vient parfois sur les espaces dédiés au « overnight stay » (nuitée). Sur un parking gratuit, il peut y avoir seulement la moitié des places autorisées au camping. Alors si tu te trompes d’une petite place, ça peut te coûter cher !

campervannouvellezelandevalisevolante13

4 – La chasse aux bons plans tu maîtriseras –

Première étape : télécharger l’appli Campermate. Il en existe d’autres, mais à en choisir une seule ça serait celle là tant elle est complète. Elle comprend la liste des lieux incontournables, les activités payantes, les lieux de camping, toilettes, pompes à essence avec les prix…C’est idéal pour comparer les prix et choisir son campsite le moins cher ou le prochain point de ravitaillement en essence.
Seconde étape : aller le plus souvent possible sur le site Bookme. Bookme c’est du bon plan du bon plan du bon plan ! Tarifs pour restaurants, pub crawl, excursions, entrées de musées…tous les prix allant du plein tarif à plus de 70% de réduction.
Dernière étape : faire ses courses au célebrissime PackN’Save. Chaine de supermarchés connue pour ses bas prix, c’est sûr qu’on y trouve pas toujours sa marque de céréales favorite mais c’est pas pour ça qu’on y va !
Avec ce parfait trio, c’est des économies assurées !

campervannouvellezelandevalisevolante2

5 – Se passer d’internet tu sauras –

Soit disant c’est facile d’avoir des accès internet en Nouvelle-Zélande : grands magasins, Library, Centre ville, et même Data sur téléphone…C’est vrai qu’il y a beaucoup de wi-fi dans les grandes villes. Mais une fois qu’on s’éloigne des grands chemins, une fois la montagne traversée, le réseau disparait comme par magie ! La Nouvelle-Zélande, c’est la nature et les grands espaces avant tout, c’est l’occasion de renouer avec la nature et de se décoller les yeux de nos écrans.

6 – Innover en cuisine deviendra ta plus grande qualité –

La cuisine en Van c’est tout un art, un secret bien gardé que même les plus grands chefs ne peuvent pas maîtriser. Apprendre à cuisiner dans 3 mètres carrés ou sous un coffre de voiture par un jour de pluie battante c’est pas donné à tous le monde ! Avec une casserole, un couteau et un réchaud, le voyageur en Van pourra cuisiner le meilleur des risotto ou le plus délicieux des plats de Noodle !

7 – Les bouillottes seront tes meilleurs amis –

Particulièrement au cours des nuits froides d’hiver, la bouillotte se glissera très volontiers sous vos draps. Avant de voyager en Van, on se dit tous que c’est un truc de grand-mère…puis après avoir réchauffé ses pieds froids dessus on se rend compte que mamie, ben elle avait raison !

campervannouvellezelandevalisevolante4

8 – Un pro de la gymnastique de l’habillage tu seras –

Plus le Van est petit et plus on apprend à devenir souple ! Pas de « changing room » dans les parages ? C’est la voiture qui fera office de lieu de change. On lève une jambe, puis les fesses, puis on se tord les bras en arrière, puis l’autre jambe…et finalement on arrive tant bien que mal à s’habiller chaque matin !

9 – Renouer avec la nature tu apprendras –

Dormir en pleine montagne ou au coeur d’une forêt humide, c’est le quotidien des voyageurs en Van. Il faut respecter cette nature qui nous accueille : ne pas jeter ses déchets n’importe où, laisser les animaux sauvages faire leur vie autour de nous, ne pas faire de feu…On apprend à respecter ce qui nous entoure et peut-être même à réfléchir à modifier nos habitudes de vie dans notre quotidien.

10 – Répartir les tâches tu devras –

Le dernier commandement se dédié tout spécialement aux voyageurs en couple. Déjà que vivre dans un véhicule c’est pas tous les jours facile, alors à deux ! Chacun a son « petit » espace, là où il pose ses affaires et laisse trainer ses chaussettes sales. Le soucis c’est que les chaussettes sales dans une voiture, il ne faut pas que ça traine trop longtemps sous le siège! Pour ça, il y a la solution de se répartir les tâches. L’un range les vêtements, pendant que l’autre cuisine, ou l’un fait le lit pendant que l’autre nettoie la voiture…


Plus de news et d’aventures en Nouvelle-Zélande SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !