metiersdutourismevalisevolante5

Travailler et Voyager : Les métiers du Tourisme

Là je fais un petit article parenthèse hors des voyages mais malgré tout très lié au sujet : travailler dans le Tourisme. Je suis tombée un nombre incalculable de fois sur des interrogations concernant ce domaine sur des groupes Facebook, et je me suis dit qu’il était temps de répondre à vos questions !


Comment travailler dans le Tourisme ?

Globalement, le Tourisme est un domaine professionnel du secteur des services. Les produits proposés seront portés sur des excursions, des voyages, ou des visites. Les services proposés tourneront autour du conseil aux visiteurs/voyageurs, aide et orientation dans les choix de visite/voyage.

Avec diplôme : L’orientation dans le secteur du tourisme peut se faire dès la fin du Baccalauréat, avec un BTS Tourisme. C’est de loin l’option la plus choisie et la plus simple d’accès. Ce BTS s’oriente sur les grandes lignes du métier, et se penche plus spécifiquement sur le métier d’agent de voyage.
L’Université propose également des orientations dans le Tourisme, en partant d’une licence en Histoire/Géographie/Langue/Histoire de l’Art (tout ce qui à attrait au culturel) vous pouvez vous orienter vers le Patrimoine.
Enfin, il est possible de faire une spécialisation en bac+3 et plus dans certaines écoles de commerce et écoles privées comportant une option Tourisme (c’est ce que personnellement j’ai fait).
Ce ne sont que 3 parcours, je pense qu’il en existe d’autres mais je ne suis pas assez portée sur le sujet pour m’étendre dessus.

Sans diplôme : Il est tout à fait possible de travailler dans le Tourisme sans diplôme lié au domaine. C’est votre personnalité et votre parcours personnel qui aura une influence majeure sur l’embauche. Les personnes ayant beaucoup voyagé, s’étant expatrié, ou ayant une très forte attirance pour l’Histoire et le Patrimoine trouveront rapidement leur compte.

Travailler sur des sites exceptionnels

Travailler sur des sites exceptionnels (Château d’Azay-le-Rideau)

.

Quelles sont les qualités requises ?

Un bon représentant dans le Tourisme possède déjà une grande curiosité. Il faut être cultivé et s’intéresser à tout. Évidemment les langues étrangères sont un très gros point positif. Il faut minimum parler Anglais (disons avec un nouveau moyen-courant), voir Allemand/Italien/Espagnol selon la région de France où vous vivez et travaillez. Si vous cherchez à partir travailler à l’étranger, l’Anglais plus une seconde langue second absolument indispensables.

Les employés du Tourisme sont rarement seuls, l’esprit d’équipe est une qualité non négligeable. Il faut savoir faire des compromis et s’adapter à son terrain. Malgré tout il faut savoir être débrouillard et parfois ne pas attendre trop des autres. Certains saisonniers sont jeunes et inexpérimentés, c’est vers les plus anciens qu’ils se tourneront en cas de problème.
Ensuite les compétences requises varient en fonction des différents métiers. Là on en parler un peu plus bas.

Enfiler l'uniforme de très grandes compagnies

Enfiler l’uniforme de très grandes compagnies (Costa Cruise)

.

A savoir sur le Secteur du Tourisme

Le Tourisme est un secteur professionnel qui paye mal. La plupart des employés débutent avec un salaire minimum et n’augmentent que très rarement. En agence, les salaires seront un petit peu plus élevé, mais dépassent rarement les 2000€ brut par mois. C’est un métier de passion plutôt que d’argent, si dans votre cas vous cherchez à vous enrichir, passez votre chemin.
C’est un secteur féminin. Alors bien sûr il y a des Hommes qui travaillent dans le Tourisme, mais l’activité reste majoritairement féminin. Enfin un domaine de compétences où les Femmes sont en nombre !
C’est un domaine instable où les CDI sont équivalents à trouver une Licorne. Généralement, les emplois se font en saisonnier. On travaille 6 à 8 mois de l’année, de Mars à Octobre, et en hiver c’est calme plat (sauf si vous allez travailler en saison à la montagne !). C’est un avantage comme un inconvénient. Ceux que le fait de changer de travail tous les ans ne dérange pas pourront trouver leur compte en changeant de région, ou même en allant faire des saisons à l’étranger. Ceux qui cherchent une stabilité se verront accumuler les CDD saisonniers jusqu’à obtenir un CDI au terme de plusieurs années de fidélité. Il faut souvent être patient et insister pour décrocher un contrat dans un lieu qui vous plait.
Je ne dis pas qu’il n’existe absolument aucun CDI, il en existe surtout en métier d’agence et de bureau.
C’est tout de même un job avec tout pleins d’avantages. Les entrées gratuites dans les musées, les visites en avant première de nouveaux sites, l’autorisation de tester des excursions gratuitement, conduire toutes sortes de véhicules…je ne compte pas le nombre d’avantages que j’ai eu au cours de mes différentes expériences de travail !

S'essayer à l'expatriation sur d'incroyables destinations

S’essayer à l’expatriation sur d’incroyables destinations (Comino Island)

.

Quels sont les différents métiers du Tourisme ?

Évidemment je vais vous faire ici une liste non-exhaustive. Ne vous attendez pas à avoir la liste complète de tous les métiers que l’ont peut trouver dans le Tourisme. Cette liste étant principalement basée sur mes propres expériences.

Les métiers de bureau : ces métiers concernent les emplois plutôt portés sur le back-office. C’est à dire un travail de bureau où l’on aura plutôt les clients au téléphone et par mail qu’en face à face.
Agent de Voyage : C’est le métier le plus connu, celui qui vend du rêve ! En tant qu’Agent vous vendez vos séjours en France et à l’étranger en Agence/par internet/par téléphone. C’est assez rare qu’il soit nécessaire de créer vos propres séjours. Ils sont généralement déjà entièrement créés et packagés, il ne vous reste qu’à trouver le bon séjour pour le bon client. Les clients viendront également vous consulter pour acheter leurs titres de transport (avion, train…), ou même obtenir une liste d’hébergements à réserver.

Conseiller en séjour : à ne pas confondre avec l’Agent de voyage. Le conseiller en séjour travaille en Office de Tourisme. C’est la petite demoiselle de l’accueil qui va vous donner votre carte de la ville et vous indiquer où se trouve le musée. C’est important de bien connaître la région et les environs, parfois les visiteurs ont des questions piège !

Assistant commercial/Commercial : Plutôt un métier d’Agence de voyage spécialisée, ou de service commercial de moyennes et grandes structures. En plus de la vente de séjour, l’assistant commercial va traiter les mails, réaliser des documents promotionnels, participer à des salons, travailler sur brochures et catalogues…

Tour Opérateur : C’est lui qui vous prépare vos voyages sur catalogues en papier glacé et qui réalise le programme de votre voyage organisé. C’est un travail moitié terrain moitié bureau. Il y a une grande partie de travail sur la réalisation des excursions et la recherche de partenaires, puis la réalisation des catalogues promotionnels. Enfin, souvent le responsable de service, va sur le terrain pour contrôler la qualité des services et tester de nouveaux produits (et c’est bien la partie la plus cool).

Animateur média / Numérique / Presse : Ces métiers sont un peu extrapolés du coeur même du Tourisme, mais absolument nécessaires à la promotion des territoires et des entreprises. Avec uen formation en numérique, presse ou média, vous pouvez par exemple travailler en Office de tourisme, ou en CDT (comité départemental du Tourisme). L’objectif principal de ces postes étant la promotion de la structure auprès des professionnels et individuels.

Faire des rencontres authentiques

Faire des rencontres authentiques (Sicile)

 

Les métiers de terrain :
Guide touristique : Malgré ce que beaucoup pense, il n’est pas nécessaire de posséder une carte de guide pour pouvoir faire des visites guidées. En fait il est même plutôt simple de trouver un poste de guide en contrat saisonnier. L’important est d’avoir de l’aisance à l’oral et une bonne maîtrise de son sujet. Une vraie passion pour l’Histoire et le Patrimoine sont nécessaires.

Accompagnateur de voyage : Ce genre de métier se fait souvent sur de courts contrats d’encadrement, à moins d’avoir la chance d’être employé comme encadrant permanent pour un Tour-Opérateur. C’est un métier difficile où il faut toujours avoir l’oeil sur tout et tout le monde. La sécurité des personnes et le bien être de ses clients est l’élément central de ce métier. L’avantage est qu’on peut beaucoup voyager selon les destinations, l’inconvénient est qu’on ne compte pas ses heures et qu’il y a peu de jours de repos.

Réceptif local : Métier à l’étranger, assez peu en France. Un réceptif travaille pour un Tour-Opérateur et est chargé d’accueillir et de s’occuper des touristes sur une ou plusieurs destinations. A l’inverse de l’accompagnateur, le réceptif ne reste pas en permanence avec ses clients. Son travail consiste majoritairement à conseiller les clients sur place et à les assister en cas de besoin. C’est aussi un travail qui demande une très grande disponibilité et ouverture d’esprit.

Hotellerie/Restauration : Je finirai par englober tous les métiers relatifs à l’Hotellerie/Restauration. Ils sont intimement liés aux activités du Tourisme et sont souvent (à juste titre) confondus avec ce secteur. Ce sont deux secteurs demandant une grande disponibilité, avec des horaires décalés et beaucoup de travail en week-end et jours fériés. Ils ont souvent un niveau d’exigence élevé et une tolérance moyenne à l’erreur. Ce sont pourtant deux secteurs qui ouvrent énormément de possibilités à l’étranger.

Je ne cite pas les métiers plus « haut gradés » impliquant un certain nombre d’années d’expérience et de fidélité à certaines structures. L’idée ici est surtout de vous montrer tout l’étendu des options possible dans ce domaine, et par la suite gravir les échelons selon les options choisies au cours de votre vie professionnelle.

Entouré d'un cadre de travail magique (île d'Aix)

Entouré d’un cadre de travail magique (île d’Aix)

Le fait de posséder certaines compétences hors du Tourisme peuvent être un très gros avantage : maîtrise des outils numérique, connaissance des acteurs locaux, parler couramment une langue peu répandue…

Si vous avez des questions sur les éléments de cet articles, n’hésitez surtout pas à me contacter. Je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations 🙂


Plus de news et d’histoires de voyage SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !

tatouagetortueaustralievalisevolanteparnasei

Tatouage de Voyage #5 – Héloïse

Une année d’expatriation en Australie et une immense passion pour la plongée, il n’en fallait pas plus à Héloïse pour marquer à vie son expérience au creux de son poignet. Ce tatouage, une délicate tortue marine qui l’accompagne désormais partout !


iconeavionvalisevolanteparnasei Fait a : Cairns, Australie / tattoo_machine_256 Tatoueur : Cairns City Tattoo

encredemertatouagevalisevolantevoyage Motif : tortue de merTaille : petite
iconehommevalisevolanteparnasei Partie du corps : Intérieur du PoignetStyle : one line

tatouagetortuevoyagevalisevolanteparnasei

Peux-tu nous parler de ton tatouage ?
L’histoire de mon tatouage est indissociable de mon année sabbatique. Je commence donc par le tout début. A la seconde où que j’ai posé le pied sur le territoire australien, j’ai su que je m’y plairais. J’avais prévu d’y rester quatre mois dans une école de langue pour améliorer mon anglais et d’ensuite voyager autour de l’Australie pendant cinq semaines. Cependant, plus le temps avançait, plus je me rendais compte que j’étais vraiment heureuse près de la mer, du soleil et de ce lifestyle particulier des australiens. J’ai réussi à convaincre mes parents que cette opportunité ne se représenterait pas et qu’elle serait bénéfique pour mes futures études en lettres. J’y suis donc finalement restée une année entière, 361 jours pour être précise. Je peux dire aujourd’hui que ce fut la meilleure décision de ma vie! Mais comment faire pour se souvenir de tout ce que nous avons vécu ? De toutes ces choses que nous avons apprises ? De combien nous avons changé ? C’est là que j’ai pensé au tatouage.
Pourquoi avoir choisi le motif de la tortue de mer ?
J’y ai réfléchi très longtemps: quel motif, style, grandeur, tatoueur etc. J’ai passé des heures et des heures sur internet, instagram, pinterest. Rien ne me plaisait. Je ne suis pas très lettrages et je cherchais donc le symbole qui puisse représenter au mieux mon année. Le temps avançait, mon visa arrivait bientôt à expiration et je n’avais toujours pas trouvé LE dessin que je voulais. Je savais que si je ne le faisais pas en Australie, je ne le ferais pas du tout. Je voulais emporter ça avec moi depuis là-bas. Mon coeur ayant été gravé à vie, je voulais que ma peau le soit aussi.
Et puis, j’ai eu la chance d’avoir les deux dernières semaines les plus incroyables de ma vie. J’ai passé neuf jours intenses à faire du volontariat sur un bateau à Cairns. Je travaillais dans la cuisine et en échange je pouvais plonger trois fois par jour à la Grande Barrière de Corail sans débourser un centime. J’ai appris à plonger pendant que j’étais dans mon école de langue et ce me plaisait déjà énormément mais ce séjour sur ce bateau a été une réelle révélation. J’avais toujours envié mes amis que je voyais s’épanouir en pratiquant un sport ou jouer d’un instrument assidûment. Cette fois c’était mon tour, j’avais enfin trouvé MON truc, ma passion. Cette activité pour laquelle je n’avais aucune peine à me lever tous les matins à 5h et à travailler jusqu’à pas d’heure pour y avoir droit. Je vous promets que quitter tout cela a été très difficile, même si j’étais exténuée en revenant à terre, j’aurais voulu y rester pour toujours et j’avoue avoir pleuré toutes les larmes de mon corps. Disons que la présence d’un certain instructeur de plongée sur ce fameux bateau a aussi joué son petit rôle. La tête dans les étoiles et les pieds dans l’océan, le bonheur à l’état pur.
L’idée de la tortue m’est venue naturellement après ça. En effet, j’ai pu en voir tous les jours pendant ce volontariat, mais aussi durant mes premières plongées sur la côte est ou ouest, puis également lors de mon séjour en Indonésie. Elles m’ont toujours fasciné et ont été présentes à chaque étape de mon voyage.
tatouagetortuevoyagevalisevolanteparnasei
Finalement tu t’es faite tatouée à Cairns…
Le lendemain de mon débarquement, je me retrouvais assise chez un tatoueur dont je connaissais rien et il me tatouait ma one line tortue. Au final, j’aurais fait mon tattoo comme j’ai vécu mon année: de manière impulsive. D’ailleurs, j’espère qu’elle me rappellera cette fille spontanée et libre que j’étais durant cette fantastique année.
Qu’est ce que la tortue signifie pour toi ?
La tortue signifie beaucoup de choses différentes selon les cultures mais on retrouve notamment la longévité, la persévérance, la fertilité et la cosmogonie. Pour moi, elle représente le voyage, la découverte de soi et me permet de me souvenir que tout ceci n’était pas un rêve, que j’ai vraiment fait et appris tout ça. J’ai choisi un petit format car c’était mon premier tatouage et le poignet pour la voir tous les jours. Heureusement que ce n’était pas très long car j’ai carrément souffert et la main de la copine qui m’accompagnait doit encore le sentir.
Penses-tu te refaire tatouer un jour ?
Dans mon histoire, le tatoueur n’est pas très important et je pense que la prochaine fois, je ferais sans doute quelque chose de plus élaboré et je choisirais un tatoueur en conséquence. Mais qui sait ? Chaque voyageur sait que rien ne se passe jamais comme on l’a prévu.

Plus de news et de témoignages de voyageurs tatoués SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !

paulineetjustinetatouagetemporairevoyagevalisevolanteparnasei

Tatouage de Voyage #4 – La Planche temporaire de Justine et Pauline

Avec l’été, le soleil et les vacances on a envie de se faire tout beaux pour sortir. Les courageux tatoués pourront exhiber fièrement leurs tattoos aux foules, et feront baver d’envie les non-tatoués. Pour ceux qui ne sont pas encore encrés c’est l’occasion de tenter le tatouage temporaire, et pourquoi pas valoriser certaines parties de votre corps !
C’est le projet amusant qu’on mit en place Justine et Pauline, deux passionnées de voyage qui n’auraient pas pu imaginer leur planche autrement que sur ce thème !


D’abord, pourriez vous vous présenter ?
Pauline :
Je suis Pauline, aka Pauline-Blonde du blog de voyage Les Pauline ! Dans la « vraie » vie, je suis consultante en communication free-lance  ce qui me permet de barouder tout en gagnant un peu d’argent *dreamjoooob*.

Justine : Je suis graphiste et directrice artistique Freelance. J’ai principalement travaillé pour des marques de vêtements et de cosmétiques, il y 3 mois j’ai quitté la France pour m’installer en Australie. Le métier de graphiste est aux top 10 des métiers qui permettent de voyager alors un jour je me suis dit « et pourquoi pas moi? » (rires)

paulineetjustinetatouagetemporairevoyagevalisevolanteparnasei

Avez-vous déjà eu une expérience en tant qu’expatriée ?
Pauline : J’ai fais un tour du monde en 2014 avec ma coloc qui est aussi l’autre Pauline du blog Les Pauline. Déjà que nous étions pas mal piquées des voyages, c’est devenu carrément notre passe temps favori ! Depuis, on a fait un safari en Afrique du Sud, pas mal de city-trip en Europe et un loooong road-trip sur la côte ouest des USA. Et là, je suis fraîchement revenue de 3 mois en Amérique du Nord, entre NYC et Montréal 🙂

Justine : Je n’ai pas voyagé autant que Pauline. Un voyage en Australie, 2 voyages en Asie puis quelques virées en Europe mais maintenant que je suis lancée, rien ne peux m’arrêter! ^^

Pauline et Justine, vous avez créé une planche de tatouages temporaires à la suite d’une expérience de voyage, pouvez vous nous en parler ?
Pauline : On est toutes les deux des mordues d’aventures. Originaires du Sud-Ouest, la nature et l’océan sont des éléments très importants pour nous et c’est exactement dans cet esprit que l’idée des tatouages « Wild & Free » a démarré, pour représenter ce sentiment de liberté qu’on ressent en voyage !

Justine : A mon retour de Bali l’année dernière, Pauline m’a appelé pour me proposer qu’on fasse un projet collaboratif, elle avait déjà en tête l’idée de créer une planche de tattoos. A ce moment là, je pensais tous les jours à repartir en voyage, alors dessiner des tatouages sur ce thème là j’étais plus qu’inspirée et partante pour ce projet!

paulineetjustinetatouagetemporairevoyagevalisevolanteparnasei

Cela aurait-il été différent si vous n’aviez pas eu ce voyage ?
Justine : Oui pour ma part c’est évident, en tant que graphiste le voyage est une source d’inspiration inépuisable. C’est comme cela que je choisis mes destinations, il y en a certaines qui m’inspirent beaucoup plus que d’autres et me permettent de générer de nouvelles idées et un nouveau regard sur mon travail.

On trouve sur votre planche principalement des motifs simples noirs, pourquoi avoir choisi ce graphisme ?
Justine : Je dirai que ce style d’illustrations est plus minimaliste que « simple », nous aimons que le tatouage reste plus discret, subtile et sans fioritures. C’est bien sûr un parti pris et dépend du goût de chacun mais je pense justement que les filles qui n’ont pas envie de faire un vrai tatouage peuvent plus facilement être attirée par ce style là de tatouage qui est moins imposant est visible sur le corps.

D’où vient votre inspiration ?
Justine : Depuis enfant j’ai toujours été proche de la nature et ai eu la chance de pouvoir profiter à la fois de la montagne et de l’océan. Ces éléments sont ma principale inspiration. J’ai travaillé pour Quiksilver il y a quelques années et je me sens vraiment très proche de la philosophie et de l’univers du surf, le sport, les sensations, le partage et l’aventure!

paulineetjustinetatouagetemporairevoyagevalisevolanteparnasei

Avez-vous quelques affinités avec le monde du tatouage ?
Pauline : Moi, pas du touuut, à part pour les tattoos éphémères : je trouve ça beaucoup trop cool de s’en faire entre copines à la pause dej’ ou d’en arborer de nouveaux en soirée ! Mais Justine, elle, a des tattoos…

Envisagez-vous d’opter un jour pour un « vrai » tattoo ? (ou si c’est déjà fait, pouvez-vous nous en parler un peu ?)
Pauline : Pour ma part, pas du tout. J’aurais un corps interchangeable POURQUOI PAS, mais le fait de graver quelque chose « pour toujours » sur ma peau coupe un peu mon sentiment de liberté, de suivre mes envies du moment !

Justine : Oui, J’ai fait mon premier tatouage il y a 7 ans, je n’ai pas pris trop de risques pour commencer, c’est une petite étoile sur le poignet. C’est un tatouage symbolique. J’ai prévu d’en faire un deuxième mais je n’ai pas encore fini le dessin, mais toujours quelque chose d’épuré et minimaliste, je trouve que cela vit beaucoup mieux dans le temps. J’aimerai en faire plus mais je préfère prendre plus de temps et être sûre de ce que je veux avant de passer à l’acte ! ^^

D’autres planches de prévu ? Ou d’autres projets en lien avec le voyage ?
Pauline : Honnêtement, la planche de tatouages sur les voyages venait d’une autre idée de planche mais beaucoup moins fédératrice 🙂 A voir dans les mois à venir mais une chose est sûre, je suis complètement dingue des créas de Justine ! Elle vise tout le temps juste et dessine trop bien.

Justine : Beaucoup d’idées en tête! Ahah –  en effet la planche de tatouages « Wild & Free » pourrait donner lieu à d’autres projets sur le thème du voyage, on s’en reparle bientôt 😉

paulineetjustinetatouagetemporairevoyagevalisevolanteparnasei
Un petit mot aux lecteurs de Valise Volante pour conclure ?
Pauline : Il n’y a peut-être pas de tatouages valise sur notre planche mais on vous a dégoté un très beau petit avion qui s’envole…! Alors envolez-vous et VOYAGEZ un maximum pour vous inspirer !

Justine : Ne rêvez pas votre vie, mais vivez vos rêves! Et comme je dis toujours. Sachez prendre des risques et surtout n’oubliez pas de profiter du moment présent 🙂


Shopper la planche sur le site MiVoyagi

Et suivez les aventures de Pauline sur son blog « Les Pauline »


Plus d’Histoires de voyageurs et les dernières tendances tatouage SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLAnte