lien source image : http://s1.lprs1.fr/images/2018/09/01/7872486_d6ff2c26-ad21-11e8-bb04-57fe3659c71a-1_1000x625.jpg

French in the City sur M6 : Mon avis

French in the City, la nouvelle émission de M6 a attiré mon attention (moi qui ne regarde jamais la TV !) : une émission qui raconte la success story de français à l’étranger ! Je me suis dit « super, on va présenter la vie des expatriés à la télé ». C’est un peu mitigée que je vous livre mes impressions, quasi en direct de cette première émission, nous présentant les expatriés de Londres.

>>>>Voir l’émission en replay<<<<


Commençons pas présenter les expatriés de l’émission :
– La famille Française : (j’ai perdu leur nom !) installés depuis quelques années car le père a été muté à Londres. On ne sait d’ailleurs quasiment rien de lui, l’émission se focalisant majoritairement sur le quotidien de la mère de famille et de l’éducation bilingue de leurs deux enfants. Ils ont aussi une jeune fille au pair Française chez eux.
– Oriana : chanteuse française qui tente de lancer sa carrière en Angleterre depuis plusieurs années.
– Youri : Jeune chef d’entreprise dans le monde de la nuit, possédant plusieurs bars et une salle polyvalente/boite de nuit. Il travaille majoritairement avec une équipe d’amis et d’employés uniquement français.
– Claude : Chef d’un restaurant 2 étoiles qui vit à Londres depuis 20 ans.
Les critères communs de ces 4 expatriés : ils vivent à Londres depuis plusieurs années, ont tous un emploi fixe, et vivent tous dans Londres et non pas en périphérie.

Comment M6 nous fait percevoir Londres ?-

Le côté positif et le côté négatif de Londres sont plutôt bien présentés, malgré une bien plus grande place pour le côté positif.

Globalement, M6 vend Londres comme une belle capitale où il fait bon flâner, qui possède tout un tas de coins sympas où manger son fish-and-chips, et des beaux quartiers arborés. La vérité c’est que la plupart des petits français qui vivent à Londres ne vivent pas DANS la ville mais plutôt en périphérie faut de moyens financiers. Je n’ai d’ailleurs pas saisi l’intérêt que citer les avantages fiscaux dans l’introduction de l’émission. Cela ne fait que renforcer l’idée qu’il est plus facile de vivre à Londres, alors que TOUS les expatriés ont tous fait le même constat : la vie à Londres est chère…très chère. Donc merci la voix-off, mais ce n’était visiblement pas nécessaire de souligner qu’il faut déjà être riche pour pouvoir bénéficier d’avantages fiscaux à Londres.

Il est vrai que Londres est une destination très mode, à travers les yeux de Youri et d’Oriana on le ressent d’autant plus. Entre sortie coiffeur à Soho et shopping au Flea Market, les amoureux de mode doivent très certainement trouver leur bonheur dans la capitale Anglaise.

En analysant ces côtés positifs, l’émission m’a donné une image d’une ville très Chill, pleine de petits recoins où il fait bon vivre et où on passe peu de temps à l’intérieur parce que tout le monde va dans les pubs, parcs ou les restaurants du quartier. Tout semble très mignon et tout facile, une belle ville bien tendance et bien cliché quoi.

Les éléments négatifs sont vaguement soulignés, hormis ce fameux soucis des loyers très élevés et des prix pharamineux des transports en commun. Cependant, French in the City ne présente qu’une certaine catégories de personnes, on ressent très clairement qu’ils ont un mode de vie aisé et n’ont aucune difficulté à financer leur vie sur place. Alors attention, ce n’est pas une vérité fondamentale, tous les Français ne réussissent pas leur vie en Angleterre, et tous les français ne vivent pas dans les quartiers bobos de la capitale ! Aussi, la météo est vaguement abordée sous le ton de la plaisanterie, comme quoi il faut toujours prévoir un parapluie lorsqu’on sort. C’est difficile d’y croire étant donné que l’émission a été tourné pendant l’été et que les expats présentés passent beaucoup de temps en extérieur sous le soleil.

Mon avis sur French in the City –

Un peu déçue de l’idée que je me faisais de l’émission. Les publicités vendaient les « success stories » de ces expatriés à l’étranger. Dans l’émission on ne voit pas grand chose du comment ils en sont arrivés où ils en sont aujourd’hui : comment sont-ils arrivés à Londres ? dans quelles conditions ont-ils gravit les échelons ? Quelles ont été les difficultés auxquelles ils ont fait face ? Toutes ces problématiques humaines qui démontrent que l’Expatriation ce n’est pas qu’une superbe réussite sociale et financière, mais aussi une évolution et une adaptation à une nouvelle culture. Même si j’avoue que pour certains des expats présentés, ils sont arrivés en Angleterre pour une promotion professionnelle (Claude le Chef, et la famille française). C’est peut être aussi une déception qui m’est propre car c’est ce à quoi j’aspire grâce à Valise Volante :p

J’ai apprécié la présentation des quartiers de Londres. Ils sont clairement localisés sur une carte et une brève présentation glamour. C’est appréciable pour se repérer et découvrir de nouveaux lieux.

J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que l’émission souligne les difficultés liées à l’éducation bilingue d’enfants Français à l’étranger. Même si cela est maladroitement survolé, on constate que le plus petit de la famille a du mal à assimiler le principe de bilingualité (c’est un mot ça ?), et que les parents s’efforcent de faire pratiquer le Français à leurs deux fils en dehors de l’école. J’avais déjà observé des familles dont les parents étaient de deux nationalités, parler en Anglais à leurs enfants pour leur faire pratiquer la langue. J’ai été étonnamment surprise de constater que cela pouvait représenter une difficultés dans le cas où toute la famille est d’une même nationalité et que les enfants sont contraints de s’adapter à une nouvelle langue ! Mais en vérité c’est une problématique que beaucoup de familles étrangères expatriées ont de même en France ! Comment éduquer ses enfants dans un pays qui n’est pas le sien, lorsqu’on veut permettre à son enfant de se sociabiliser tout en conservant sa culture d’origine ? C’est une question que j’aurais aimé voir être soulevée dans l’émission.

Dommage aussi pour Alicia, jeune fille au pair dont on ne saura quasiment rien. Elle aussi est une expatriée, pourquoi ne pas présenter sa vie dans cette famille ?
Bien sûr, dans ce format d’émission il n’est pas possible d’aborder tous les sujets que soulèvent la vie d’un expatrié, et il faut pouvoir plaire au grand public sans l’ennuyer. Le bilan est que French in the city est une émission divertissante, mais qui ne répond absolument à aucune question relative aux vraies difficultés rencontrées par un expatrié à l’étranger. Cela reste une émission légère et qui se complait à véhiculer certains clichés – qui sont ceci dit parfois vrais.

J’aurais encore mille choses à raconter sur ce que j’ai vu au travers de French in the City mais je m’en tiendrais à cette première impression à chaud. Les prochaines émissions seront-elles tout aussi légères ?

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette émission ? Quels sont les expatriés qui se reconnaissent ou alors pas du tout dans ces portraits ? Cela vous a t’il donné l’envie de plier bagages pour Londres ?


Plus de news et de témoignages d’expatriés SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !

tatouage de voyage samoa valise volante

Tatouage de Voyage #17 : la tortue des Samoa

Les vacances et l’évasion c’est toute l’année avec Valise Volante ! Pour la rentrée, Camille nous emmène sur les îles Samoa. Petite excursion vers ces îles paradisiaques, voisines de la Nouvelle-Zélande, pour un encrage traditionnel !

iconeavionvalisevolanteparnasei Fait a : Apia, Iles Samoa
tattoo_machine_256 Tatoueur : non cité
encredemertatouagevalisevolantevoyage Motif : TortueTaille : petite
iconehommevalisevolanteparnasei Partie du corps : intérieur du brasStyle : Samoen
Peux-tu nous parler de toi, où es-tu en ce moment ?
J’ai 26 ans, après 10 ans d’études et mon master en poche, j’ai embarqué mon chéri dans la folle aventure du WHV en Nouvelle Zélande. Depuis presque 6 mois nous sommes donc expatriés au pays du long nuage blanc ! Après quelques semaines de voyage en terre kiwi, et surtout parce qu’on avait besoin de chaleur et de soleil, on a décidé de s’accorder 10 jours pour découvrir les Samoa ! On a vraiment aimé découvrir ce petit pays, avec des paysages incroyables et une culture très particulière.
Depuis notre retour des Samoa, fin juin, on a voyagé sur l’île nord pendant presque un mois. Puis fin juillet on s’est réellement posés à Wellington où l’on a trouvé travail et appartement ! On retrouve une vie sédentaire pour quelques mois, histoire de se faire une vraie expérience pro en NZ et surtout remettre des sous de côté pour continuer le voyage ! On devrait rester dans la capitale jusqu’en janvier si tout se passe bien ! Puis ensuite 2 mois de vadrouille sur l’île sud avant de quitter, début mars, ce pays du bout du monde !
La suite ? On doit être rentrés en France début juin pour un mariage ! Donc entre mars et juin on envisage de voyager mais on ne sait pas encore de quel côté ! Mon chéri aimerait les USA, je rêve de la Birmanie, de l’Asie, de l’Amérique du Sud… Bref on verra au moment venu !
tatouagesamoavalisevolante
Pourquoi avoir choisi de te faire tatouer aux îles Samoa ?
Mon tatouage est donc inspiré de mon voyage aux Samoa en juin dernier. Avant même de partir j’avais déjà en tête de me faire un nouveau tatouage, pour plusieurs raisons :
1) le tatouage fait partie intégrante de la culture des Samoa
2) les prix locaux ! C’était l’occasion d’avoir un nouveau tatouage pour vraiment pas cher !
3) mon premier tatouage datait de 2 ans, je réfléchissais depuis peu à un nouveau !
4) avoir un souvenir commun de plus avec mon chéri, qui lui s’est fait tatouer pour la première fois !
Présente nous ton tattoo !
Mon tatouage est un petit tatouage d’environ 7cm. C’est une tortue traditionnelle des Samoa. Il se situe à l’intérieur de mon bras droit. Il a été fait à Apia, capitale du pays, par un tatoueur locaux, mais avec les techniques modernes (machine), en 45 min top chrono !
Je voulais un nouveau tatouage et un souvenir de mon passage dans cette île du Pacifique. C’était donc l’occasion !
tatouagesamoavalisevolante
Je voulais un tatouage qui résume mon voyage aux Samoa, quelque chose de discret, qui puisse être caché, j’avais bien réfléchis à mon projet !
Les tatouages traditionnels samoen sont vraiment imposants, ils couvrent presque tout le corps, du buste aux genoux ; et sont réalisés en plusieurs fois avec la méthode traditionnelle du bambou. Très loin de ce que moi je cherchais mais j’ai vraiment apprécié d’en apprendre autant sur cette tradition et cet art local.
Comment as-tu choisi ton tatoueur ?
Je n’ai pas choisis mon tatoueur, il était seul à travailler dans son salon!! En revanche le salon m’avait été recommandé par des touristes rencontrés quelques jours plutôt au Matareva beach fales. Cette famille australienne avait fait 5 tatouages différents, qui était tous très propres et très bien réalisés. Après une soirée à papoter tatouages, j’étais convaincue ! Quelques jours plus tard, je visitais le salon, échangeais avec le tatoueur, m’assurais de la propreté et de l’hygiène, et prenais rdv ! Rdv prit, : 2 jours avant de quitter l’île, pour pouvoir profiter de la plage et du soleil !
Quel est ton style de tattoo préféré ?
J’aime les petits tatouages sans couleurs, avec une histoire personnelle et une signification. Je ne suis pas vraiment partisane de se faire tatouer juste pour se faire tatouer ! Je veux aussi pouvoir « cacher » mes tatouages si nécessaire ; ils sont donc placés sur des parties de mon corps peu visibles et qui peuvent être couvertes si besoin ! D’ailleurs peu de gens savent que j’ai des tatouages !
tatouagesamoavalisevolante
As-tu d’autres tatouages ?
Mon premier tatouage était aussi en lien avec le voyage mais aussi avec ma famille (une rose des vents où les points cardinaux ont été remplacés par les initiales de mes proches). Pour moi mes tatouages racontent une histoire et montrent ce qui est important pour moi !  Je réfléchis à un nouveau tatouage, qui soit en lien avec mon WHV en nz. J’aimerais un moko avant de quitter le pays mais il faut que je trouve le bon tatoueur, pour lui raconter mon histoire !
Quels sont tes projets d’avenir ?
L’avenir ? Un an en France pour sûr après notre WHV en nz. Et pour la suite on verra ! J’aimerai tenter le WHV Canada mais c’est la loterie donc pas simple quand on part en couple ! Donc on verra bien où on en sera d’ici là !

Plus de news et de témoignages de voyageurs SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !

srilankatatouage

Tatouage de Voyage #17 : le Sri Lanka dans la peau

iconeavionvalisevolanteparnasei Fait a : SL Tattoo Paradise à Mount Lavinia, au Sri Lanka.
tattoo_machine_256 Tatoueur : apprenti du salon
encredemertatouagevalisevolantevoyage Motif : écrituresTaille : petite
iconehommevalisevolanteparnasei Partie du corps : contour de la chevilleStyle : noir

Peux-tu présenter ton tatouage ?
Mon tatouage est une sorte de bracelet de cheville, il est en écriture Cinghalaise. Une des langues du Sri Lanka. Il se traduit en Français par « vouloir c’est pourvoir »

Qui est ton tatoueur ? Quel est le nom de son Shop ?
Mon tatouage a été fait par un apprenti tatoueur chez SL Tattoo Paradise à Mount Lavinia, au Sri Lanka.

tatouage de voyage sri lanka valise volante par nasei

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Mélissa, j’ai 27 ans, et je viens de Loire Atlantique. Depuis mon tout premier voyage en Australie en 2012, je suis devenue accro au voyage. Mais je n’étais pas repartie depuis 2017. Le Sri Lanka fut donc mon premier voyage depuis 5 ans, j’y suis restée 1 mois. Je n’ai pas encore trouvé ma place dans le monde du travail. Je me suis essayée à de nombreux jobs dans la grande distribution, en usine et même en hôtellerie, mais je me lasse, l’envie n’est pas là, ces métiers ne m’intéressent pas. Je suis une passionnée, et quand j’aime je ne compte pas… Et j’aimerai donc trouver un emploi qui me passionne, me fasse vibrer… Pour le moment seul le voyage me fait vibrer, alors je continue les petits boulots par-ci par-là en espérant un jour avoir le déclic ! Sinon je suis une amoureuse des animaux et plus particulièrement des chats, je m’intéresse à de nombreux sujets, comme l’histoire, la musique, le cinéma, mais également la lecture, l’écologie et depuis quelque temps j’ai une curiosité grandissante pour la spiritualité.

Dans quelle condition t’es tu faites tatouer ?
Je me suis fais tatouer durant mon voyage d’un mois au Sri Lanka, en même temps qu’une amie, nous avions toutes les deux une irrésistible envie de tatouage.

Pourquoi avoir choisi ce tatoueur ? 
J’ai choisi ce tatoueur bien qu’extrêmement cher comparé à la vie au Sri Lanka car je voulais un tatouage de qualité et surtout avec de bonnes conditions d’hygiène. Pour vous donner une idée on peut manger pour 2€ au Sri Lanka et mon tatoueur demandait 100€/Heure. Mon tatouage étant petit j’ai donc payé 100€ (j’aurais certainement payé le même prix en France) Mais je préférais privilégier la qualité et l’hygiène. Quand on souhaite réellement se faire tatouer, le prix rentre en compte au dernier moment, car un tatouage ça reste à vie sur notre peau. Le tatoueur est un artiste, les tatouages sont ses œuvres d’art, je pense que souvent les prix sont légitimes, après il ne faut pas se faire plumer non plus !

tatouage de voyage sri lanka valise volante par nasei

Quel est le symbole de ton tatouage ?
Qu’est ce qu’il représente pour toi ? En arrivant dans le pays je savais que je voulais me faire tatouer, car ce voyage représentait quelque chose de très particulier pour moi ! Les signes Cinghalais représentent bien évidemment le Sri Lanka. Je suis tombée amoureuse de cette écriture là-bas. J’ai donc choisi de me faire tatouer ces magnifiques signes. J’ai décidé de me faire tatouer la phrase « vouloir c’est pouvoir » car j’ai toujours eu cette phrase d’écrite sur un post-it au dessus de mon bureau dans ma chambre pour me motiver. Que se soit pour le bac, le permis de conduire, etc…  Et depuis 5 ans je me battais pour repartir en voyage. Cette phrase me permet de plonger au fin fond de mes trips et de sortir le meilleur de moi-même pour réaliser mes rêves, et ce voyage au Sri Lanka en était la preuve ! Ce fut l’accomplissement de tout ce que j’avais rêvé depuis des années ! Cette phrase est donc ma vérité : «  Quand je veux, je peux ! » Je dis « MA » vérité car je sais que pour bien d’autres personnes il y a un faussé entre la volonté et le fait de pouvoir le réaliser car beaucoup de choses entre en jeu. Cela ne concerne que moi et ma vision de comment je veux gérer ma propre vie.

Est ce ton premier tattoo ? 
Ce tattoo est mon 5ème petit bébé ! Oui je suis une amoureuse des tatouages depuis la première fois où je me suis fais tatouer. Quand on commence on ne peut plus s’arrêter ! J’ai fais mon premier tatouage en septembre 2012 s’en suivit 3 autres merveilleux et mon petit dernier qui date de plus d’un an aujourd’hui… Pour mes 5 tatouages j’ai eu 5 tatoueurs différents, et j’aime le style de chacun d’entre eux. Et chacun a son histoire.

Avais-tu appréhendé la douleur ? 
J’avais déjà 4 autres tatouages à mon actif du coup je n’ai pas eu trop peur d’avoir mal car je connaissais déjà la douleur que cela procure. Mais il n’a pas été le moins douloureux … Je pense qu’on appréhende la douleur à chaque fois mais que l’excitation est tellement forte à l’idée de se refaire tatouer que la peur s’envole dès que l’on entre dans le salon de tatouage.

Comment s’est passé la session de tatouage ? 
La session c’est très bien passée, mon tatoueur était un jeune très gentil en apprentissage chez SL Tattoo Paradise. Il parlait très bien anglais nous nous sommes donc très bien compris. Il a réussi à totalement retranscrire ce que je souhaitais. L’hygiène était irréprochable, le salon ; magnifique, et la musique permetait de se détendre. C’était une super séance, une de mes préférées ! J’étais tellement heureuse de me trouver au Sri Lanka et de me faire tatouer pour la 5ème fois, tout était parfait !

tatouage de voyage sri lanka valise volante par nasei

Envisage-tu de te refaire tatouer ? 
Bien entendu ! J’ai beaucoup trop d’idées en tête et j’ai du mal à savoir où je veux placer les prochains. Je souhaiterai me faire une demi-manchette ! Et j’aimerai me faire tatouer dans chaque pays visité. Je sais que ça va être compliqué car ayant été en Afrique de l’Ouest et plus particulièrement au Togo, les bons tatoueurs hygiéniques se font rare … Je préfère donc dans certains cas ne pas me faire tatouer. Depuis toujours je souhaite me faire tatouer l’œil d’Horus (un signe Égyptien avec une signification très importante pour moi) c’est le premier tatouage que j’ai voulu me faire, ça fait plus de 10 ans maintenant que je souhaite me le faire mais j’attends de tomber sur LE tatoueur qui me fera « vibrer » et pourquoi pas un voyage en Egypte…

Quels sont tes projets d’avenir ? 
Je suis actuellement en Nouvelle-Zélande en visa vacances-travail, j’ai entamé mon 9ème mois, et je viens d’avoir l’autorisation de mon extension de visa de 3 mois donc pour le moment je reste dans ce merveilleux pays jusqu’au mois de Janvier, avec bien entendu un tatouage envisagé à la fin de ce voyage ! J’avais une idée de départ qui évolue mois après mois au fil des rencontres et des découvertes dans ce merveilleux pays. Je souhaite vraiment prendre mon temps pour dégoter le tatoueur qui me correspondra le mieux en Nouvelle-Zélande. Par la suite mon objectif de vie est clairement de travailler et voyager le plus possible, les Visa vacances-travail permettent de voyager et travailler dans plusieurs pays j’aimerai donc en profiter jusqu’à la limite d’âge autorisée. Puis par la suite travailler en France et dès que je pourrais, repartir de plus belle et ainsi de suite ! Jusqu’à ce que je trouve un métier qui me permette de vivre en voyageant .Ou que je tombe amoureuse d’un pays et que je souhaite m’y installer … Mais ce n’est pas dans mes plans avant une bonne dizaine d’années…

j’ai un blog qui s’appelle : www.koala-et-colibri.com

la page facebook qui va avec : www.faebook.com/koalaetcolibri

et un instagram : www.instagram.com/melissa_alr


Plus de news et de témoignages de voyageurs SUR LE FACEBOOK,TWITTER ET INSTAGRAM DE VALISE VOLANTE !